Conseils,  Lifestyle

QUARANTINE STUDIES

Lors du premier confinement, j’ai dû adapter ma routine étudiante aux nouvelles conditions sanitaires. Le changement brutal d’une vie parisienne hyperactive à une retraite forcée en campagne m’a fortement déboussolée. Je n’arrivais plus à travailler, je ne savais pas comment rester concentrée sur mon ordinateur et je désespérais de pouvoir ressortir un jour. Ces tracas étaient minimes comparé au second confinement du mois de novembre, qui m’a véritablement traumatisé. La météo hivernale et la pression de ma dernière année de licence ont provoqué une anxiété quotidienne. J’ai cependant réussi à trouver quelques solutions qui ont fonctionné dans mon cas. 

I think everybody agree to say that this autumn lockdown was a nightmare compared to the first one. I couldn’t get along with the winter depression and my anxiety about university papers. I felt like I was becoming a total different woman as I am always overexcited to start a new day. I was at my worst during November. Even with no willing to be alive,  I still found some solutions that I wanted to share with you today. 

TIP 1: Réveil tôt le matin

L’organisation de votre sommeil est indispensable dans un cadre général mais surtout lorsque l’on est soumis à un stress intense et une exposition prolongée aux écrans. J’ai vu une première différence lorsque je me suis forcée à me réveiller à six heures chaque matin, pour ensuite me coucher à 21h30 en arrêtant de regarder des écrans au moins deux heures avant de  m’endormir. J’ai eu l’impression d’avoir le temps de faire plus de choses, de reprendre la main sur mon emploi du temps et d’être fatiguée d’un dur labeur et non pas de la lassitude d’une longue journée commencée à onze heures. 

Let’s begin with your sleep schedule. I forced myself to wake up at six every morning and to go to bed at nine in the evening. I am the kind of person that achieve more around eight and ten , and I think that the power of morning tasks is often overlooked. Don’t wake up too late and cherish ten long hours of sleep per night.

 

TIP 2: Mise sur le papier de vos objectifs 

Une fois que votre corps s’est habitué à se lever tôt, il faut que vous puissiez rédiger vos objectifs sur le papier, et les avoir en vue quotidiennement. Dans mon cas, j’ai écrit le nom de chaque matière de mon semestre ainsi que les moyennes que je rêvais d’avoir. Bien qu’il ne soit pas certain que je les obtienne, j’ai réussi à mettre en place des tâches pour me rapprocher de ces résultats. L’acharnement à valider ces micro-objectifs quotidiens a restructuré ma routine et m’a permis de progresser sur le long terme. 

Once you have been used to wake up early, you have to write your tasks on paper so that you can put them on your wall and see them daily. I did a special sheet where I sum up all my semester subjects. The dreamy grade that I wanted to reach was written next to each subject. I managed to achieve everyday a little step that could bring me nearer my goal, and I found that my progress was more visible.

TIP 3: Un bon planning 

Le conseil précédent me mène ainsi à vous encourager de planifier vos journées en fonction de vos objectifs, qu’ils soient sportifs, esthétiques, scolaires, etc. Les études supérieures nous poussent souvent à abandonner l’usage de l’agenda, mais un planning bien tenu fonde la régularité de vos efforts.

Following the previous advice, I plan all of my days according to the big goals. A regular planning is the KEY. 

TIP 4: Une alimentation au top

Tout comme le sommeil, l’alimentation est fondamentale pour votre survie à cette pandémie sanitaire. J’ai souvent eu tendance à sauter des repas afin de pouvoir achever des devoirs mais au final cette stratégie me laissait sans énergie nécessaire pour achever le tout avec brio. Je vous recommande aussi de trouver des compléments alimentaires pouvant combler des éventuelles carences, et d’effectuer une prise de sang chaque hiver dans un laboratoire biologique pour cibler vos problèmes. 

As well as a bad sleeping schedule, a bad diet can sap all of your motivation. My worst habit is definitely skipping meals but this strategy leaves you without any energy to succeed in your tasks. You should take food supplement in case of deficiency and make a blood analysis.

TIP 5: Le sport 

Vous l’avez compris, le but de cet article est de vous donner les clefs afin de réussir vos objectifs durant une période qui peut paraître insurmontable. Le plus grand problème que j’ai eu à affronter ce confinement était l’apathie, surtout à la fin du mois de novembre. J’avais fourni tellement d’efforts que j’étais incapable de me projeter plus loin que la fin de la journée, et malgré les devoirs qui s’accumulaient je n’avais envie de rien, pas de sieste ou film ou de livre ou de cours. Je n’en étais même pas stressée, signe que je n’étais pas du tout dans mon état naturel. Je me suis mise à courir vingt minutes chaque soir, dans le but de ressentir des courbatures et d’avoir l’impression d’être productive. C’est le conseil qui m’a le plus aidé à sortir de ma torpeur, donc je vous le recommande à 100%. N’oubliez pas votre attestation.

To beat apathy, you must practise a lot of sport. I remember that I had a phase when I didn’t want to do a single thing, such as reading, watching Netflix or sleeping. I have never been bored like that in my life: I forced myself (again) to run outside, so that I could feel my sore muscles after the running. Sport is what helped me the most during this period.

TIP 6: Un binôme de travail

Ce conseil s’adresse en particulier aux étudiantes. N’hésitez pas à discuter avec vos camarades / collègues de travail afin de vous répartir les tâches de manière efficace. Ce qui a fonctionné pour moi c’était le partage des cours magistraux, afin de pouvoir souffler car la concentration plus d’une heure devant un écran sans participation m’est difficile. 

Find a classmate that will help you taking notes, or split the work in two if you are confronted to long lectures.

TIP 7: La lecture

Un hobby qui ne vous fera pas sentir inutile est la lecture. Vous reposerez vos yeux de la lumière des écrans, et vous aurez l’occasion de plonger dans un autre monde que celui de vos enseignements / de votre travail. Si vous avez la chance de trouver une histoire passionnante, vous pourrez récompenser chacun de vos efforts quotidiens avec la lecture de quelques pages.

You should read books that you love when you do little pauses: you can escape your world for a moment and rest your brain cells.

TIP 8: Arrêt des réseaux sociaux

Un sevrage forcé d’Instagram (et la désactivation des notifications) m’a permis de souffler et d’y voir plus clair dans mes objectifs. Pareil pour Twitter, qui reste pour moi l’un des plus anxiogènes.

If you feel that you cannot concentrate anymore on lessons, delete your socials. 

Quels sont vos techniques pour survivre au confinement?

Partage sur les réseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *