Voyages

PARIS: LE GUIDE ANTI-TOURISTIQUE

Vous me l’aviez demandé, le voici! Je vous présente dans cet article mes arrondissements préférés à Paris, là où j’adore flâner, poser, manger, shopper… 

Avant de se lancer dans ce petit guide, quelques choses à savoir:

Pour ceux qui ne l’ont jamais visitée, je rappelle que la ville est divisée en deux rives: la droite (Opéra, Arc de Triomphe, Sacré Coeur, Musée du Louvre, Pompidou, Bastille…) que je préfère, et sa gauche (Panthéon, Tour Eiffel, Musée d’Orsay…).

Paris se divise aussi en 20 arrondissements et chacun possède son identité propre. J’essaierai ici de vous décrire l’atmosphère de mes quartiers préférés! Vous ne trouverez pas dans ce guide les incontournables du tourisme à Paris. D’où le titre de l’article.

Je ne suis pas née à Paris, mais j’y habite depuis que j’ai commencé mes études à La Sorbonne (située dans le 5e arrondissement, rive gauche) . Après avoir vécu dans trois arrondissements différents, je m’estime assez expérimentée pour vous conseiller. En mon sens, Paris est la ville qui propose le plus de choix en terme de divertissements (concerts, cinémas, expositions) en Europe.  La nourriture est chère mais divinement bonne pour peu que l’on sache où chercher. Les appartements sont soit vétustes et hors de prix, soit vastes et négociés pour un bon loyer, en fonction de la chance. Les restaurants gastronomiques côtoient des bars franchement louches, les grandes avenues se juxtaposent aux coupe-gorges. J’ai toujours été inspirée par sa beauté et son cynisme.

Les musées que je recommande à tout prix: le Palais de Tokyo pour son architecture plus que pour son contenu, et le musée Rodin. Il y a des trésors de librairies dans tout le 5e arrondissement, et le jardin des Tuileries vous permet de courir dans un décor royal. 

Les meilleures périodes pour visiter la ville sont entre octobre et mai. Pour profiter des merveilles de Paris, je vous conseille d’intégrer au moins une soirée au théâtre / à l’opéra, en fonction des programmes et de vos goûts. De même pour les expositions, guettez les panneaux publicitaires si vous prenez le métro. Pour sortir danser, l’application RA Guide sera votre meilleure alliée: je privilégie la recherche de DJ sets qui me correspondent plutôt que de tester des boîtes précises, même si j’en ai essayé plusieurs ces dernières années.

Paris est joyeuse quand ses terrasses sont combles, que la lumière du soleil frappe son architecture impériale, et que ses murs répercutent les échos des manifestants du samedi. Mais elle est immensément triste quand elle rappelle quotidiennement sa cruauté: étudiants qui meurent de faim, banquiers dépressifs, bourgeoises névrosées et sans-abris ignorés de tous. Excepté quelques zones résidentielles, il reste assez délicat de se promener le soir seule si l’on est une femme. Les Parisiens ont cette culture de la drague peu subtile et très snob, et en cas d’harcèlement il est peu probable d’être soutenu. Un autre conseil qui vaudra pour chaque centimètre carré de cette ville: fuir en général les boulevards qui sont noirs de monde et de boucan, pour préférer explorer les rues internes. 

Malgré ses sombres côtés, je lui pardonne. Comme Berlin, c’est une ville qui m’a vue me transformer d’adolescente complètement naïve à jeune femme sûre d’elle-même.

You asked for it, here it is! In this article, I present you my favourite arrondissements in Paris, where I love to stroll, to eat, to shop… 

Before launching into this little guide, a few things to know:

For those who have never visited, I remind you that the city is divided into two banks: the right (Opera, Arc de Triomphe, Sacré Coeur, Louvre Museum, Pompidou, Bastille…) which I prefer, and its left (Pantheon, Eiffel Tower, Musée d’Orsay…).

Paris is also divided into 20 arrondissements, each with its own identity. I will try to describe the atmosphere of my favourite districts here! You won’t find in this guide the must-see places in Paris. Hence the title of the article.

I wasn’t born in Paris, but I’ve lived there since I started my studies at La Sorbonne (located in the 5th arrondissement, left bank). Having lived in three different arrondissements, I feel I have enough experience to advise you. In my opinion, Paris is the city that offers the most choice in terms of entertainment (concerts, cinemas, exhibitions) in Europe.  The food is expensive but divinely good if you know where to look. Flats are either dilapidated and overpriced or large and negotiated for a good rent, depending on your luck. Gourmet restaurants sit alongside frankly dodgy bars, high streets are juxtaposed with cut-throats. I’ve always been inspired by its beauty and cynicism.

Museums I would definitely recommend: the Palais de Tokyo for its architecture more than its content, and the Rodin Museum. There are treasures of bookshops throughout the 5th arrondissement, and the Tuileries Gardens allow you to run around in a royal setting. The best time to visit the city is between October and May.

To enjoy the wonders of Paris, I advise you to include at least one evening at the theatre/opera, depending on the programme and your taste. Similarly for exhibitions, watch out for the advertising signs if you take the metro. To go out dancing, the RA Guide application will be your best ally: I prefer to look for DJ sets that suit me rather than try out specific clubs, even though I have tried several in recent years.

 

Paris is joyful when its terraces are packed, when the sunlight hits its imperial architecture, and when its walls echo with the sounds of Saturday demonstrators. But it is immensely sad when it is a daily reminder of its cruelty: starving students, depressed bankers, neurotic bourgeois women and the homeless ignored by all. Except for a few residential areas, it is still quite tricky to walk around at night alone if you are a woman. Parisians have a culture of not very subtle and very snobbish flirting, and in case of harassment it is unlikely to be supported. Another piece of advice that will apply to every square inch of this city: generally avoid the boulevards, which are crowded and noisy, and prefer to explore the inner streets. 

 

Despite its darker sides, I forgive it. Like Berlin, it is a city that has seen me transform from a completely naive teenager to a confident young woman.

LE 18E ARRONDISSEMENT

C’est mon arrondissement préféré, qui possède les rues les plus charmantes (rue Lepic et rue Caulaincourt). Chaque allée mène à un escalier ou à une pente vertigineuse qui donne une vue incroyable sur la ville. À Montmartre on se sent un peu à l’écart du tourbillon de la capitale. Il y a moins de voitures et de personnes (à moins de se poster devant le Sacré Coeur toute la journée). C’est très agréable et rassurant de s’y promener la nuit. C’est une partie de Paris économiquement hétérogène. Quand on remonte vers la Recyclerie du côté de Clignancourt, les boulevards ont grise mine, sont plus bruyants et ne possèdent pas de petite enseigne trendy insupportable. La gentrification devient omniprésente le long de la rue Ramey. En tant qu’étudiante, j’apprécie tout de même le fait d’être proche de commerces moins chers, d’alimentation générales et de profiter d’un joli cadre de vie. 

Mes adresses pour:

– boire un verre / manger des bonnes frites maison: Chez Francis La Butte

– prendre un excellent café le matin: Two Doors Coffee

– manger un croissant: la boulangerie Les Deux Frères

– prendre le soleil / travailler: à la Recyclerie

This is my favourite arrondissement, which has the most charming streets (rue Lepic and rue Caulaincourt). Each alleyway leads to a staircase or a dizzying slope that gives an incredible view of the city. In Montmartre you feel a bit removed from the hustle and bustle of the capital. There are fewer cars and fewer people (unless you stand in front of the Sacré Coeur all day). It’s very pleasant and reassuring to walk around at night. It’s an economically heterogeneous part of Paris. When you go up towards the Recyclerie on the Clignancourt side, the boulevards look grey, are noisier and don’t have any unbearable trendy little shops. Gentrification is becoming omnipresent along rue Ramey. As a student, I still appreciate the fact that I am close to cheaper shops, alimentations générales and enjoy a nice environment. 

My addresses for:

– have a drink / eat some good home-made chips: Chez Francis La Butte

– have an excellent coffee in the morning: Two Doors Coffee

– eating a croissant: Les Deux Frères

– sunbathing / working: La Recyclerie

LE 9E ARRONDISSEMENT

Situé juste en dessous du 18e arrondissement, le 9e est facilement devenu mon second coin préféré, pouvant naviguer entre les deux à pieds sans jamais prendre le métro. Le 9e possède plein de petites places aux noms à dormir debout (Notre-Dame-De-Lorette, Trinité St Etienne d’Orves). Si vous aimez la photo je vous conseille de partir de l’une d’entre elles, puis d’immortaliser ce que vous trouverez de joli. L’atmosphère du 9e est assez bipolaire: un côté romantique avec l’Opéra et le Musée symboliste Gustave Moreau et un côté plus populaire avec le boulevard de Pigalle, qui me rappelle le rythme de la Warschauer Strasse berlinoise. N’oubliez pas de passer par la rue Blanche. Le 9e arrondissement n’a pas échappé à ce qui est arrivé à la rue Ramey, à savoir la gentrification. Il est difficile de faire la différence entre un bar hipster pour touriste et un établissement sans chichis à l’oeil nu. Je ne me mouillerai donc pas et vous proposerai des restaurants à la place.

Mes adresses pour:

– manger chinois: Bleu Bao

– manger colombien: Miranchito Paisa

– refaire son nécessaire de pharmacie, soins du visage et beauté: la pharmacie de Bailly

Located just below the 18th arrondissement, the 9th has easily become my second favourite corner, being able to navigate between the two on foot without ever taking the metro. The 9th has lots of little squares with great names (Notre-Dame-De-Lorette, Trinité St Etienne d’Orves). If you like photography I suggest you start from one of them, then immortalize what you find pretty. The atmosphere of the 9th arrondissement is quite bipolar: a romantic side with the Opéra and the symbolist Gustave Moreau Museum and a more popular side with the boulevard de Pigalle, which reminds me of the rhythm of the Berlin Warschauer Strasse. The 9th arrondissement has not escaped what has happened to Rue Ramey, namely gentrification. It’s hard to tell the difference between a hipster bar for tourists and a no-frills establishment with the naked eye. So I’ll leave it at that and suggest restaurants instead.

My addresses for:

– Chinese food: Bleu Bao

– Colombian food: Miranchito Paisa

– refilling your pharmacy, facial and beauty care needs: la pharmacie de Bailly

LE 3E ARRONDISSEMENT

Plus on se dirige vers le centre de Paris, moins les immeubles sont grands. La ville ayant été agrandie successivement de manière concentrique, les bâtiments du 3e arrondissement font partie des plus petits, donc des plus mignons. J’aime le 3e car il est proche de l’école des Arts et Métiers: son territoire est traversé de petites statues contemporaines et de graffitis. La rue de Turenne est magnifique! Je ne manque jamais de passer à la libraire OFR. studio, qui propose une excellente sélection de livres, concernant les arts visuels et la mode en général. J’aime aussi jeter un coup d’oeil à la boutique vintage NUOVO dont les portants sont toujours remplis de bonnes affaires! J’aime le fait qu’il y ait peu de touriste.

Mes adresses pour:

– shopper des pièces créateurs vintage: Gaijin Paris

– goûter à la cuisine vegan: Theory Vegan

– prendre une photo: dans les alentours du Musée Picasso, il y a des tags très mignons 

The further you go towards the centre of Paris, the smaller the buildings become. As the city has been successively enlarged in a concentric way, the buildings in the 3rd arrondissement are among the smallest, and therefore the cutest. I like the 3rd because it’s close to the Arts et Métiers school: its territory is criss-crossed with small contemporary statues and graffiti. I never miss the OFR. studio bookstore, which has an excellent selection of books on visual arts and fashion in general. I also like to check out the vintage shop NUOVO, whose racks are always full of great deals! I like the fact that there are few tourists.

My addresses for:

– shop for designer but vintage pieces: Gaijin Paris

– taste vegan food: Theory Vegan

– take a picture: around the Picasso Museum, there are some very cute tags 

LE 4E ARRONDISSEMENT

Je m’en rends compte ici, je ne fais finalement que présenter des quartiers autrefois pauvres; désormais à la mode. Le Marais, n’échappe malheureusement pas à la règle. C’est un quartier qui regroupe aujourd’hui la communauté juive, la communauté LGBT+, et des boutiques de luxe parisiennes. J’adore marcher dans la rue des Rosiers quand il n’y a personne très tôt le matin ou tard la nuit. Entre les deux, c’est insupportable. La Place des Vosges est un incontournable (de touriste) que je me dois de citer encore parce qu’elle est magnifique. Les maisons y sont aussi petites, comme dans le 3e arrondissement. Si vous aimez la mode, remontez la rue Vieille du Temple en direction du Centre Pompidou pour faire du lèche-vitrines.

Ce que j’aime y faire:

– manger un rogalah: chez Murciano

– suivi d’un falafel: chez l’As du Falafel

– arrosé d’un jus vitaminé chez: Les Voltigeurs

I realise that I am only presenting districts that used to be poor and are now fashionable. The Marais, unfortunately, is no exception to the rule. It’s a neighbourhood that now houses the Jewish community, the LGBT+ community, and Parisian luxury boutiques. I love walking down Rue des Rosiers when there’s no one there very early in the morning or late at night. In between, it’s unbearable. The Place des Vosges is a must-see (as a tourist) that I have to mention again because it is beautiful. The houses there are also small, like in the 3rd arrondissement. If you like fashion, go up the rue Vieille du Temple towards the Centre Pompidou to go window shopping.

What I like to do there:

– eat a rogalah: at Murciano

– followed by a falafel: at L’As du Falafel

– washed down with a vitaminized juice at: Les Voltigeurs

LE 6E ARRONDISSEMENT

L’unique arrondissement de la rive gauche qui échappe à l’exclusion totale. Je n’ai rien non plus contre le 5e, j’y passe beaucoup de temps à cause de La Sorbonne, mais il respire tellement l’université que lorsque j’en sors je ne souhaite plus y retourner. Le 6e arrondissement possède des petites bicoques charmantes, des galeries d’arts dont les vernissages se succèdent rue Mazarine. Il était la plaque tournante des commerces de bouche durant les XVIIIe et XIXe siècles. Pour cette raison s’y trouvent beaucoup de caves à vins, des marchés, ainsi que Les Halles ( désormais occupées par Apple, quelle ironie!).

Je vous conseille:

– d’aller manger une crêpe salée puis sucrée: chez l’Artisan Crêpier

– de photographier la bibliothèque Mazarine

– d’occuper le Musée d’Orsay jusqu’à 21h pour papoter avec des amis

– d’aller prendre l’apéro chez Marcello 

– prendre le bus 63 et admirer la vie qui grouille le long du boulevard St Germain

The only arrondissement on the left bank that escapes total exclusion. I have nothing against the 5th either, I spend a lot of time there because of the Sorbonne, but it breathes so much university that when I leave it I never want to go back. The 6th arrondissement has charming little shacks, art galleries whose openings follow one another on rue Mazarine. It was the hub of the food trade in the 18th and 19th centuries. For this reason there are many wine cellars, markets, as well as Les Halles ( now occupied by Apple, how ironic!).

I recommend you:

– to go and eat a savoury and then a sweet crêpe: at the Artisan Crêpier

– to photograph the Mazarine library

– to stay at the Musée d’Orsay until 9pm to chat with friends

– to have an aperitif at Marcello’s

–  take the 63 bus and admire the life along the boulevard St Germain 

Voilà pour mon petit article sur Paris. Bien sûr il manquera plein d’adresses: où se coiffer, où danser, où se faire masser, etc. Vous en retrouverez plus en me suivant sur Instagram, Pinterest, et mapstr. 

So much for my little article on Paris. Of course there will be a lot of missing addresses: where to get your hair done, where to dance all night long, where to get a nice massage, etc. You can find more adresses by following me on Instagram, Pinterest, and mapstr. 

Partage sur les réseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *