Lifestyle,  Voyage

NOUVEAU DÉPART

Si j’ai passé autant de temps loin de mon blog, c’est que j’étais occupée à redécouvrir l’une de mes villes préférées en Europe: Berlin. Dans ce contexte Covid, j’ai tout de même réussi à partir en voyage grâce à un Erasmus à l’université Humboldt. En guise d’excuse, et après une absence injustifiée, je me devais de vous communiquer ma passion pour la capitale allemande. 

The reason I spent so much time away from my blog is that I was busy rediscovering one of my favourite cities in Europe: Berlin. In this context, I still managed to go on my Erasmus journey  at the Humboldt University in Berlin. As an apology, and after an unjustified absence, I had to communicate my passion for the German capital. 

INDÉPENDANCE

Le premier sentiment qui me vient à l’esprit lorsque j’évoque Berlin, c’est la légèreté qui est beaucoup plus prégnante ici qu’à Paris. Personne ne sera choqué par ton apparence ou ton style vestimentaire (à l’exception des caissières de Kaufland) car les Berlinois sont réputés pour leurs accoutrements aussi improbables que la météo.  Dans le tourbillon de la ville, je me promène à chaque fois en ayant la conviction que je pourrais réaliser n’importe quelle fantaisie. Cette sensation est addictive et dangereuse. 

The first feeling that comes to mind when I think of Berlin is the lightness that is much more prevalent here than in Paris. No one will be shocked by your appearance  (except for the cashiers at Kaufland) because Berliners are known for dressing as improbably as their weather. In the whirlwind of the city, I walk around every time with the conviction that I could achieve any fantasy. The feeling is addictive and dangerous.

IMMENSITÉ 

Immensité des avenues, des parcs, et des monuments. J’ai l’impression ici d’être devenue une poupée dans un maison gigantesque. Étant quatre fois plus grande que Paris, la ville ne cesse jamais de me dévoiler une nouvelle rue, dont les énormes bâtiments témoignent soit d’un passé douloureux soit d’un night-club fraîchement installé. 

Immensity of the avenues, parks and monuments. I feel as if I were a doll in a gigantic house. Being four times the size of Paris, the city never stops to reveal a new street to me, with its huge buildings that either witness to a painful past or to a new night club.

PORTE-MONNAIE LÉGER

La raison qui te rend le plus heureux lorsque tu déménages de Paris à Berlin. La vie est tellement moins chère et accessible pour un étudiant (pour tout le monde en fait). Les loyers, l’alimentation, et mon sujet préféré, les fringues sont abordables ici. De cette façon, on est moins enclin à refuser de boire un café ou à aller au restaurant. Je remarque que j’économise plus facilement ici en dépensant plus fréquemment. 

The reason that makes you happiest when you move from Paris to Berlin. Life is so much cheaper and accessible for a student (for everyone actually). Rents, food, and my favourite subject, clothes are affordable here. This way, one is less likely to turn down a coffee or go to a restaurant. I notice that I save money more easily here while spending more frequently.

INTENSITÉ

Comme dans toute relation toxique, la raison pour laquelle on ne peut se résoudre à partir est l’intensité des sentiments que l’on ressent. C’est grâce à ce tsunami quotidien de: rencontres, de bonnes affaires, d’une culture particulière de la fête, d’une histoire passionnante que je suis fière de me sentir Berlinoise.  

As with any toxic relationship, the reason you can’t  leave is the intensity of the feelings you have. It is because of this daily tsunami of: meetings, good deals, a special party culture, and an exciting history that I am proud to say: I am a Berliner.  

Partage sur les réseaux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *